Promis

Toutes ces promesses qu’on se fait pour ne pas les tenir…

Il y en a tellement, tous les jours, des plus simples aux plus graves ; des mots qu’on croit forts et éternels, et qui se brûlent aux ailes du temps. Murmures invincibles devenus cris emportés.

Il y a elle, qui vient le voir d’Angleterre, avec qui ils s’étaient promis de toujours s’aimer ; elle qui aujourd’hui pleure dans un box de vouloir tout arrêter. Fin d’amour qu’elle voudrait médicaliser.

Il y a lui, à qui elle avait promis de toujours être là ; lui depuis tétraplégique suite à un tir perdu, qu’elle n’ose plus regarder. Cela fait un mois qu’il ne l’a pas vue.

Il y a lui aussi, engagé et blessé pour son pays d’adoption, à qui sa hiérarchie avait promis une prise en charge ; lui, SDF depuis 5 ans, qui nous arrive la santé dans un sale état.

Il y a tout ceux qui arrivent entourés, supportés par les multiples visites de leurs proches, battants ; ceux qui, le séjour s’éternisant, se retrouvent seuls, toutes promesses envolées.

Il y a toutes ces promesses d’amour et de présence, et ces déceptions quand elles s’envolent, à l’hôpital plus qu’ailleurs encore. Et pourtant tous essaient d’y croire encore, tous se battent pour d’autres promesses.

Mais est-ce qu’on peut toujours y croire en ayant vu tout ça ?

 

Chacun sa réponse…

Publicités

A propos asadoc

Jongleries d'une étudiante en médecine, un peu AS sur le bords...
Cet article a été publié dans Billets courts, Mes ptites questions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s