Dis, pourquoi…

…tu as fait médecine ?

Ça, c’est sûrement la question la plus courante une fois qu’on a commencé des études médicales ; ou alors juste derrière « tu veux faire quoi comme spécialité? », mais encore devant « c’est pas trop dur médecine? ».

Les réponses peuvent être assez variées, même venant d’une même personne ; oui vous l’aurez remarqué, j’adore les questions sans réponse fixe. Un écrivain disait qu’il y avait deux réponses à chaque question, comme à toutes les questions, celles du savant et celle du poète. J’aime bien cette idée là, même si pour moi elles sont bien plus nombreuses que ça…

Et donc ma réponse à moi ? C’est assez simple, et un peu idiot ; il y en a qui font médecine pour l’argent (s’ils savaient…) ; d’autres parce que c’est une voix facile, toute droite une fois qu’on y entré, pour son côté rassurant ; d’autres encore par vocation, familiale ou non. Personnellement, je n’étais au départ pas du tout partie pour ça : depuis toute petite on me répétait « tu-feras-maths-sup-maths-spé-et-polytechnique », ça en devenait une berceuse quotidienne ; du coup depuis toute petite je voulais être chercheuse.

Et puis bam! A l’orée du BAC, coup de tête : je voulais sauver des vies ; rien que ça! C’était un peu arrogant peut-être, mais ça me semblait vraiment, et ça me semble toujours, être l’un des plus beau objectifs de la médecine : réparer une vie si l’on peut, alors qu’un accident aurait dû l’arrêter ( l’accident pouvant être de toute nature, subit ou maladie au long court). Du coup, recherche médicale, donc P1. Et puis en P1, on découvre l’anatomie, l’histologie ( ❤ ), des matières plus ou moins médicale, on est entourés de gens se rêvant médecins ; on change d’objectif, on s’approprie des rêves, on découvre déjà un peu ce que ce serait d’être médecin.

Et bim! Je serais médecin, je sauverais des vies, et je ferais de la recherche à côté. Maintenant, à quelques années d’écart, je me rends compte que sauver des vies, en médecine, c’est quand même pas le quotidien ; mais malgré les mini-stages m’ayant dévoilé s quelques facettes du métier, c’est toujours cet objectif là que j’aimerai approcher, va savoir comment!

Et sinon AS, c’est une vocation ?

Alors, là, je dois l’avouer platement : AS je ne l’ai fait que pour l’argent ; et oui, les études ce n’est pas gratuit, on a tous besoin d’un peu de sous pour vivre, du coup c’était un bon moyen de découvrir le monde médical tout en ayant un salaire. Et au final, si je ne l’ai pas fait par vocation, je ne le regrette absolument pas : bien sûr ce n’est pas toujours facile ni gratifiant, mais parfois c’est vraiment, vraiment enrichissant, et rien que la différence de regard que ça apporte sur le monde de l’hôpital est une vrai richesse.

Je vous l’avez dit, j’aime bien les doubles réponses.

Publicités

A propos asadoc

Jongleries d'une étudiante en médecine, un peu AS sur le bords...
Cet article, publié dans Mes ptites questions, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Dis, pourquoi…

  1. On fait tous médecine pour des raisons différentes. Quels que soient tes choix pour la suite, ce sera un beau métier, même si tu ne sauveras pas de vie tous les jours. Bon courage et bon vent!

  2. Ambroisia dit :

    Ah tiens l’unique question qu’on me pose c’est « et alors, tu veux faire quoi comme spécialité ? »

    Question qui me met toujours dans l’embarras, vu que j’ai une vague idée de ce que je peux faire, mais par superstition et doutant encore beaucoup je me sens toujours obligée de répondre « je sais pas », ce que les gens ne comprennent pas toujours.

    • asadoc dit :

      C’est aussi ma réponse favorite 🙂 je dis toujours que je savais, et maintenant plus, qu’on verra bien! J’aime bien voir les différentes réactions

    • Doc junior dit :

      Dans ces cas là moi qui suis juste en P2, je dis « vous savez, pour l’instant c’est un peu comme si j’étais en 6ème et qu’on me demandait ce que je voulais faire après le bac. J’en sais rien !!! Et en général les gens comprennent. Le soucis, c’est que j’entend cette question tout le temps !

  3. Doc junior dit :

    Ceux qui font médecine pour l’argent me font trop rire. Vu le prix qu’on est payé lors de l’externat à bac + 6 alors que c’est un vrai travail d’homme à tout faire. Puis vient l’internat où l’on fait le même travail ou presque que les médecins et c’est au smic qu’on aura le droit. On le dit et on le répète, ce sont les internes qui font tourner l’hôpital…

    Alors l’autre fois quand je partais en stage infirmier par le bus et qu’une dame avec qui je discutais un peu m’a dit « c’est bien vous avez choisi la bonne voie pour devenir riche », je n’ai pas pu m’empêcher de rire intérieurement et de me dire que celle là, n’avait rien comprit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s